Le troisième Geneachat s’est tenu le 20 février dernier avec pour thème : « Logiciel de bureau ou internet ? ». Une question qui a tellement inspiré les participants qu’un article reprenant les astuces pour débutants sera publié dans un second temps.

 

Le logiciel de bureau : plus pratique pour la saisie, les possibilités d’éditions et l’intégration de données privées

 

Le logiciel de bureau est plébiscité pour la gestion, le traitement et l’exploitation des données généalogiques.

 A la quasi-unanimité, les utilisateurs trouvent que la saisie des informations est plus pratique ; les possibilités de créer des listes de métiers, lieux et la gestion des témoins sont plus poussées. Ce qui est également le cas pour les outils de recherche et la gestion des sources, généralement plus complets. Un bémol malgré tout, la gestion de certaines informations comme les subdivisions de lieux est perfectible ; certains logiciels intègrent des outils de remplacement qui permettent d’harmoniser ce genre d'informations.

Toujours au niveau de la saisie, certains généalogistes ont une utilisation très poussée des notes sur les individus qui leur permet de consigner toutes leurs recherches, à la manière un journal de recherches.

Dans les autres fonctionnalités utilisées et appréciées par les utilisateurs nous trouvons pêle-mêle la comparaison et la fusion d’individus, la saisie d’après actes, l’utilisation d’évènements partagés.

 Un autre point fort est la génération de documents (arbres, listes), généralement plus aisée via un logiciel de généalogie même si les solutions internet s’améliorent. En parlant d’arbre, il est d’ailleurs possible d’en créer « à l’infini » dans son logiciel, alors que sur internet on ne peut généralement en avoir qu’un seul.

 Enfin l'avantage de ne pas avoir ses données en ligne, c'est que le logiciel de bureau est toujours disponible, y compris lorsque la connexion internet est défaillante (ou que l’on est aux archives). On y ajoute aussi plus facilement des documents privés sans craindre pour la sécurité.

 

 Une petite remarque pour conclure : personne ne pense utiliser son logiciel à 100%

 

L’arbre en ligne pour partager, sauvegarder et retrouver plus facilement ancêtres et cousins

 

Si la saisie des informations sur un logiciel bureau semble plus complète, la prise en main est souvent plus simple sur les sites de généalogie en ligne.

 

Le gros avantage de la mise en ligne de son arbre est le partage d’informations qui permet du même coup de faire une sauvegarde en ligne de son Gedcom. Les outils qui aident à résoudre des points de blocage sont également plébiscités : alertes, comparaisons d’arbres, autres ressources en ligne. Ce qui est bien pratique pour les ancêtres voyageurs. En plus de débloquer une branche, cela permet aussi de corriger des erreurs ! Et si l’on retrouve des ancêtres … on peut aussi retrouver des cousins !

 La richesse des fonds est donc l’un des gros points forts de ces sites : par exemple les recensements sur Filae, la bibliothèque de Geneanet. Les systèmes d’alertes et de comparaison d’arbres sont également très efficaces … mais pour ces fonctionnalités il faut payer un abonnement.

 Certains généalogistes regrettent même le fait qu'il devient trop facile de résoudre certaines énigmes, ce qui enlève de la "magie" à la recherche.

 

Deux solutions à ne pas opposer, elles sont complémentaires !

 

Le débat n’est pas en fait de savoir si une solution est meilleure que l’autre car elles sont complémentaires. Quasiment tous les participants possèdent les deux : logiciel de bureau pour la saisie, l’édition de documents et les solutions internet pour le partage, la sauvegarde, les ressources et systèmes d’alerte.

 

Ce qui peut représenter un petit budget à la fin de l’année, de 0 € pour ceux qui utilisent des logiciels libres et ne paient pas d’abonnement à plus de 150 € pour ceux qui cumulent mise à jour des logiciels et abonnements payants. Un budget qui serait d'ailleurs beaucoup plus élevé si le père Noël n'avait pas distribué autant de mises à jour de logiciel ou d'abonnements divers et  variés.

 

Un grand merci à tous nos participants, à bientôt pour la suite avec les conseils pour les débutants qui s'interrogent sur le choix de l'outil pour démarrer leur généalogie !